Suspicion de déficit immunitaire chez l’enfant

  • Hématologie
  • Pédiatrie
  • Suspicion de déficit immunitaire chez l'enfant
  • Suspicion de déficit immunitaire chez l'enfant

Ordonnance (Suspicion de déficit immunitaire chez l’enfant - Bilan de première ligne ) :

Bilan biologique :
– NFS (+/- frottis sanguin)
– Dosage pondéral des IgG – IgA – IgM
– Dosage des sous-classes d’IgG (IgG1 – IgG2 – IgG3) si le patient a plus de 18 mois
– Sérologies vaccinales (DTP, Haemophilus, Pneumocoque)
+/- allo-hémagglutinines de groupe

Note :

Les signes d’alerte qui doivent faire évoquer et rechercher un déficit immunitaire héréditaire sont les suivants :

  1. des infections récurrentes des voies respiratoires hautes et basses : plus de 8 otites /an (pendant l’automne et l’hiver) chez les moins de 4 ans ; plus de 4 otites /an (pendant l’automne et l’hiver) chez les plus de 4 ans
  2. plus de 2 pneumonies par an ou > 2 sinusites/an
  3. des infections sévères avec des germes de type pneumocoque, haemophilus, neisseria : un seul épisode de méningite ou sepsis se doit d’être exploré ;
  4. des infections à bactéries pyogènes récurrentes (cutanée, invasive, tissulaire etc…) ;
  5. des infections récurrentes avec le même type de pathogène ;
  6. des infections inhabituelles et/ou d’évolution inhabituelle : infection par un germe opportuniste, diarrhée infectieuse persistante, muguet ou candidose cutanée récidivante ;
  7. une cassure de la courbe staturo-pondérale, et/ou une diarrhée persistante ;
  8. autres signes : eczéma, auto-immunité (par exemple, cytopénie auto-immune), inflammation chronique ou lympho-prolifération (adénopathies et hépato-splénomégalie).
  9. la présence d’antécédents familiaux de déficit immunitaire ou des mêmes signes cliniques

 

Dans cette situation un avis spécialisé est recommandé

Coût

soit 0€

Calcul du coût: B = 0.26ct €
Dernière modification le 05/01/2024